Les films ARTEXPLORER à Dubaï

Un film panoramique sera proposé derrière la maquette dans la scénographie de l'espace Art Explora. Il explicite le concept de ce bateau-musée itinérant sur les mers du monde, allant à la rencontre des populations pour proposer des formats numériques d’exposition.

Les différents parcours ont été choisis pour montrer notre capacité et notre envie à aller à travers le monde. Les thématiques ont été choisies pour illustrer des thèmes forts de l’histoire de l’art mondiale, en lien avec les quinzaines de l’Exposition universelle.


Itinéraire Europe du Nord:

Le Havre (France), Brighton (Angleterre), Londres (Angleterre), Ostende (Belgique), Amsterdam (Pays Bas), Kristiansand (Norvège), Copenhague (Danemark), Gdansk (Pologne), Stockholm (Suède), Riga (Lettonie)


Exposition numérique :

Empruntons les ponts, partageons les arts 

L’itinéraire Europe du Nord est illustré par une sélection idéale d'une vingtaine d’œuvres intitulée Empruntons les ponts, partageons les arts. Le pont y est abordé comme un marqueur de l’urbanisation croissante mais aussi comme le symbole des échanges et relations entre les hommes, une passerelle pour les arts et la culture

La sélection s’intéresse donc à la représentation du pont dans l’histoire de l’art occidental, depuis la fin du moyen âge jusqu’à nos jours. Des œuvres peintes, sculptées ou performées ont été choisies pour leurs qualités esthétiques et leur importance historique, en lien avec le contexte géographique et institutionnel de l’itinéraire en question. Leur succession dans la vidéo nous renvoie aux dimensions symboliques de cet ouvrage d’art, dont les sociétés se sont de tout temps et en tous lieux appropriées les fonctions, concevant des infrastructures adaptées à leurs besoins et territoires.

Quinzaine en lien avec cet itinéraire : 

VILLES Penser les villes et les territoires durables de demain en promouvant une infrastructure résiliente 29.10.2021 – 11.11.2021 

PAIX Faire progresser la paix, la justice et la sécurité 12.11.2021 – 25.11.2021 

Itinéraire Amériques :

Miami (Etats Unis), Cap Haïtien (Haïti), Mayaguez (Porto Rico), Marigot (Saint Martin), Gustavia (Saint Barthélémy), Basse-Terre (Guadeloupe), Fort-de-France (Martinique), Carthagène (Colombie), Port d’Espagne (Trinité et Tobago), GeorgeTown (Guyana), Paramaribo (Suriname), Cayenne (Guyane)

Exposition numérique :

Du vivant dans les images : la faune et les artistes

L’itinéraire Outremers et Amériques est illustré par une sélection idéale d'une vingtaine d’œuvres intitulée Du vivant dans les images : la faune et les artistes. Le bestiaire y est décrit à la fois comme une constituante essentielle des écosystèmes vivants et aussi comme un support de projection symbolique pour les artistes ; supports où s’inscrivent en filigrane, des conceptions singulières de la nature et des rapports homme/animal au cours des siècles. 

La sélection présente donc des œuvres de la préhistoire jusqu’à nos jours sur le thème du bestiaire et aborde dans l’ordre chronologique, les œuvres des peuples amazoniens, précolombiens et des Caraïbes, plus tardivement d’Amérique et d’Europe. À l’heure où l’histoire de l’art poursuit son processus de mondialisation, cette sélection est aussi le résultat d’une tentative de décentrement des points de vue, afin d’appréhender les œuvres depuis des contextes géographiquement situés. Dans cette perspective, les échanges symboliques et formels qui s’opèrent sur le continent américain sont abordés dans la deuxième partie de la sélection, avec un focus sur les pratiques modernes et contemporaines.


Quinzaine en lien avec cet itinéraire : 

BIODIVERSITE : Préserver et restaurer la biodiversité 01.10.2021 – 14.10.2021

Itinéraire Méditerranée :

Marseille (France), Tunis (Tunisie), La Valette (Malte), Syracuse (Italie), Venise (Italie), Athènes (Grèce), Izmir (Turquie), Istanbul (Turquie), Rhodes (Grèce), Alexandrie (Egypte)

Exposition numérique :

Des histoires de jardins, en Méditerranée.

L’itinéraire Méditerranée est illustré par une sélection d’une vingtaine d’œuvres intitulée Des histoires de jardins, en Méditerranée. Le jardin y est abordé à la fois comme un témoignage universel de l'aménagement des territoires en Méditerranée et comme un marqueur culturel propre à chaque peuple, résultat de conceptions esthétiques et philosophiques de la nature.


 La thématique se décline donc autour d’images puisées dans l’histoire de l’art, depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, représentant des espaces naturels aménagés et mettant aussi en lumière des sculptures de dieux et déesses qui ont incarné, aux travers de récits légendaires, les activités humaines liées à l’agriculture et à l’aménagement de la nature. La succession des œuvres propose ainsi un parcours imaginaire dans le temps et dans l’espace, à partir d’une géographie méditerranéenne qui s'est imprégnée des grands récits fondateurs de quatre cultures-mondes : les cultures latine, arabo-musulmane, juive et orthodoxe.

Itinéraire Afrique de l’ouest et centrale

Rabat (Maroc), Agadir (Maroc), Saint-Louis (Sénégal), Dakar (Sénégal), Conakry (Guinée), San Pedro (Côte d’ivoire), Abidjan (Cote d’Ivoire), Takoradi (Ghana), Accra (Ghana), Cotonou (Bénin), Douala (Cameroun), Libreville (Gabon)

Exposition numérique :

L’art contemporain à l’heure de l’Afrique-Monde

L’itinéraire Afrique de l’ouest et centrale est illustré par une sélection d’une vingtaine d’œuvres intitulée L’art contemporain à l’heure de l’Afrique-Monde. Cette approche élaborée par Les ateliers de la pensée réuni à Dakar en 2016, à l’initiative de Achille Mbenbé et Felwine Sarr, réintègre toute la richesse des pensées issues de l’Afrique et des diaspora qui ont accompagné les peuples dans leurs mouvements et leurs interactions à travers le monde.

La sélection alterne donc entre des œuvres d’artistes ayant grandi et étudié sur le continent africain et en Afrique de l’Ouest en particulier, y habitant et travaillant pour certains, ayant quitté le territoire pour d’autres. Des artistes des années quatre-vingt ayant quitté le territoire pour n’y revenir que rarement et des artistes plus jeunes, pour la plupart, qui vivent entre deux territoires et dont ces aller-retours, physiques et symboliques, alimentent les réflexions et les œuvres. Enfin, des artistes nés ailleurs, vivant et travaillant dans leur pays mais dont le regard se porte vers ces territoires de l’Afrique, enrichi par une histoire commune, un désir de comprendre et un avenir à imaginer. 

Itinéraire Moyen Orient et Asie

Dammam (Arabie Saoudite), Abu Dhabi (Émirats Arabes Unis), Dubaï (Émirats Arabes Unis), Mascate (Oman), Karachi (Pakistan), Bombay (Inde), Penang (Malaisie), Singapour (Singapour-, Ho Chi Minh (Vietnam), Haikou (China), Hong Kong (China)

Exposition numérique :

Château de Versailles, joyau du patrimoine mondial

L’itinéraire Moyen-Orient et Asie est illustré par des vidéos réalisées par le Château de Versailles. 

Cette exposition présente les lieux iconiques du domaine, de la cour de marbre à la galerie des Glaces en passant par les jardins et les bosquets.


Réalisé en partenariat avec le Château de Versailles

No items found.
Cecilia Bengolea

Learn more
fermer / close

Cecilia Bengolea

Cecilia Bengolea was born in Buenos Aires (Argentina) in 1979, she now lives and works in France. Cecilia Bengolea works on a large range of media including performance, video and sculpture. She uses dance as a tool and a medium for radical empathy and emotional exchange. The artist develops a broad artistry where she sees movement, dance and performance as animated sculptures, where she is both the object and the subject of her own work.

Cecilia Bengolea and François Chaignaud have been collaborating since 2005. Their works Pâquerette (2005-2008) and Sylphides (2009), have earned several awards such as the Award de la Critique de Paris in 2010 and the Young Artist Prize at the Gwangju Biennial in 2014. They have also co-created dance pieces for their dance company as well as for the Ballet de Lyon (2013), the Ballet de Lorraine (2014) and Pina Bausch Tanztheater Wuppertal.

François Chaignaud

Learn more
fermer / close

François Chaignaud

François Chaignaud was born in Rennes (France) in 1983. He studied dance from the age of six and studied at the Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris. From He’s One that Goes to Sea for Nothing but to Make him sick (2004) to  Думи мої (2013), he has created performances in which dance and singing intersect, in a wide variety of environments and at the meeting points of many inspirations.

Cecilia Bengolea and François Chaignaud have been collaborating since 2005. Their works Pâquerette (2005-2008) and Sylphides (2009), have earned several awards such as the Award de la Critique de Paris in 2010 and the Young Artist Prize at the Gwangju Biennial in 2014. They have also co-created dance pieces for their dance company as well as for the Ballet de Lyon (2013), the Ballet de Lorraine (2014) and Pina Bausch Tanztheater Wuppertal.

No items found.
Cecilia Bengolea

Learn more
fermer / close
Hicham Berrada

Learn more
fermer / close
Alex Cecchetti

Learn more
fermer / close
Gaëlle Choisne

Learn more
fermer / close
Morgan Courtois

Learn more
fermer / close
Mimosa Echard

Learn more
fermer / close
Laure Prouvost

Learn more
fermer / close
Achraf Touloub

Learn more
fermer / close